Qu'est-ce que le vieillissement oculaire ?

Qu'est-ce que le vieillissement oculaire ?

Qu'est-ce que le vieillissement oculaire ?

Lorsque l'on parle de vieillissement oculaire, on pense souvent au fait de devoir porter des lunettes pour lire ou pour voir de loin. Mais ces conditions qui affectent la vue ne sont pas les seuls marqueurs de l'âge sur l'oeil, et plusieurs autres phénomènes physiologiques peuvent survenir dans la sphère oculaire avec l'âge.

Nos spécialistes vous partagent dans cet article un état des lieux des différents changements physiologiques qui apparaissent avec l'âge dans vos yeux :

À partir de 40 ans, le point focal de l'œil s'avère moins adaptable et moins prêt à s'épaissir. De fait, il est aussi moins capable de se concentrer sur les éléments adjacents; c'est une condition appelée presbytie. Les bifocaux ou les points focaux bifocaux peuvent aider à compenser ce problème.

Avec le vieillissement du corps, et à partir de 60 ans, plusieurs autres modifications commencent à apparaître qui peuvent modifier sensiblement votre vision et la physiologie de vos yeux:

  • Jaunissement ou sauté provoqué par de nombreuses longues périodes d'ouverture à la lumière vive, au vent et aux résidus
  • Taches d'ombre irrégulières (plus normales chez les individus avec une composition sombre) Diminution de la conjonctive
  • Une teinte bleu pâle provoquée par la franchise élargie de la sclérotique

Plusieurs syndromes peuvent aussi apparaître en fonction du capital génétique et de l'état de la rétine : 

Les yeux secs

La quantité de cellules muqueuses dans l'oeil ainsi que la production de larmes peuvent également diminuer avec l'âge, donc moins de larmes sont disponibles pour garder la couche externe de l'œil humide. C'est pourquoi nous avons plus de chances de développer le syndrome des yeux secs avec l'âge. Cet inconfort des yeux secs peut être complètement bénin et invisible, mais peut aussi être problématique lorsque les larmes doivent se déclencher comme mécanisme de défense (lorsqu'une poussière entre dans l'oeil, ou lorsque vous coupez un oignons par exemple).

L’arcus senilis

L'arcus senilis est une réserve de sels de calcium et de cholestérol, et se présente sous la forme d'un anneau blanc pâle au bord de la cornée. Cet anneau apparaît normalement chez les personnes de plus de 60 ans, mais n'affecte pas la vision et les autres facultés oculaires.

Les maladies de la rétine

Quelques maladies de la rétine sont susceptibles de se produire à un âge avancé, notamment la dégénérescence maculaire, la rétinopathie diabétique (dans le cas où les individus souffrent de diabète) et la séparation de la rétine. D'autres maladies oculaires, comme la cataracte deviennent également normales avec l'âge.

Pour en savoir plus sur ces pathologies, consultez nos carnets de santé sur les sujets : 

Les troubles des paupières

Les muscles qui écrasent les paupières fermées perdent de leur force avec l'âge. Cette diminution de la force, associée à la gravité et au détachement des paupières lié à l'âge, fait de temps en temps détourner la paupière inférieure vers l'extérieur du globe oculaire. Cette condition est appelée ectropion. Cette condition n'est pas une pathologie en soi mais peut provoquer des troubles et infections si elle n'est pas suivie.

L'énophtalmie

Chez quelques individus plus âgés, le dépôt de graisse autour de l'orbite se contracte, faisant s'enfoncer le globe oculaire à l'envers dans l'orbite. Cette condition est appelée énophtalmie. Le dépôt de graisse de l'orbite peut, dans cette condition, ressortir vers la partie plus visible de l'oeil, ce qui donne un aspect gonflé aux paupières. L'énophtalmie, si elle est majeure, peut provoquer un léger blocage de la vision latérale.

Les troubles de la pupille

Les muscles qui travaillent pour contrôler la taille de la pupille s'affaiblissent avec l'âge. Les pupilles deviennent moins flexibles, et réagissent moins bien aux changements de luminosité, et notamment à l'obscurité.

En conséquence, les individus de plus de 60 ans pourraient observer que les objets semblent plus sombres, qu'ils sont un peu étourdis lorsqu'ils sortent dehors (ou lorsqu'ils sont confrontés à des véhicules qui s'approchent pendant la conduite en fin de soirée), et qu'ils éprouvent des difficultés à passer d'un climat brillamment éclairé à un climat plus obscur.

Ces progressions peuvent être particulièrement gênantes lorsqu'elles sont associées à une cataracte.

Différents changements dans la manière de voir se produisent également à mesure que les individus vieillissent. L'acuité visuelle (netteté) est diminuée malgré l'utilisation des meilleures lunettes, en particulier chez les personnes qui ont une cataracte, une dégénérescence maculaire ou un glaucome évolué.

La quantité de lumière qui se projette sur l'arrière de la rétine est diminuée, augmentant l'exigence d'un éclairage plus brillant et d'un contraste plus fort entre les objets et les fonds. Les individus plus âgés peuvent également voir des quantités accrues de taches sombres dérivantes (flotteurs) se former dans leur champ visuel. Ces taches n'affaiblissent cependant généralement pas la vision.

Qu'est-ce que l'anti-âge oculaire ?

On parle de cures 'anti-âge' pour les yeux lorsqu'une modification de l'alimentation ou la prise de complément permet de diminuer l'impact du vieillissement sur la sphère oculaire. 

Dans les faits, ces cures se traduisent par une prise renforcée d'antioxydants, garants de l'intégrité des cellules oculaires, de pigments, et d'acides gras essentiels pour la vision comme la DHA. 

En termes d'aliments, cela se traduit par la consommation régulière de poissons gras (maquereau, sardine), par la consommation accrue de légumes et fruits antioxydants (agrumes, fruits rouges, choux, légumes verts, ...). Pour les personnes dont le régime alimentaire ne suffit pas, il est aussi possible de prendre régulièrement des compléments alimentaires pour la vision

Ces derniers sont souvent enrichis en antioxydants, Oméga-3, et pigments pour permettre d'apporter à l'organisme les armes nécessaires pour diminuer l'impact du vieillissement cellulaire sur l'œil.    

Chez Phytocea, sur la base de nombreuses études scientifiques sur le sujet, nous avons développé ORetine, un complément de haute qualité, qui permet un apport optimal de lutéine et d’astaxanthine, des pigments caroténoïdes nécessaire au maintien d’une rétine fonctionnelle. La formulation ne s’arrête pas là et contient de nombreuses vitamines et nutriments permettant le maintien de la vision normale.

 


Nous recommandons d’utiliser conjointement ORetine et Omega (Oméga 3 d'origine végétale), dont l'ensemble est disponible en Box vision, pour une efficacité maximale.