La fatigue oculaire

Les écrans et la fatigue oculaire, quels sont les liens?

Les écrans et la fatigue oculaire 

La majorité des gens utilise des appareils numériques au moins deux heures par jour. De nombreux utilisateurs excèdent très largement ce temps d’utilisation. Dans les faits, une part croissante de personnes (70%) visionne plusieurs écrans simultanément. 

Et cela a des effets directs sur notre santé. D’après une enquête menée par Vision Council (USA) auprès de 10 000 adultes utilisateurs d’écrans, 65% ressentent des fatigues oculaires. Après avoir visionné au moins un écran pendant plusieurs heures, les personnes interrogées ressentent une gêne physique se traduisant par l’assèchement et l’irritation des yeux, des troubles de la vision, des maux de tête et des douleurs au cou ou au dos.  

Les utilisateurs d’un seul écran étaient moins impactés que ceux qui en visionnaient plusieurs à la fois. En effet, parmi ceux qui n'utilisaient qu'un seul écran, 53% d'entre eux présentaient des symptômes de fatigue oculaire. Cette part atteint 75% chez les personnes visionnant simultanément plusieurs écrans.  Si la fatigue oculaire peut potentiellement affecter toutes les personnes passant des heures devant un écran, les jeunes âgés d’une vingtaine d’années constituent la tranche d’âge la plus touchée, soit 73% des personnes concernées par le problème. Selon Justin Bazan, optométriste et conseiller médical du Vision Council, les jeunes de cette tranche d’âge ont, dès leur plus jeune âge, été habitués aux écrans et aux objets connectés ce qui les rend plus à l’aise pour travailler devant plusieurs écrans en même temps. A titre d’exemple, J. Bazan souligne qu’en utilisant un smartphone comme réveil, « vous vous trouvez devant l’écran d’un appareil connecté à la seconde même où vous ouvrez les yeux ». Et ce avant même d’allumer l’écran de votre ordinateur portable. 

La proximité de l'écran est une des causes de la fatigue oculaire ressentie après l’utilisation d’appareils numériques. Dans la majorité des cas, l’utilisateur se trouve proche de l’écran, ce qui tend à réduire le nombre de clignements des yeux. J. Bazan explique que « le clignement des yeux est indispensable pour bien protéger la surface oculaire des particules présentes dans notre environnement et éviter le dessèchement. La réduction du nombre de clignements peut générer une irritation et un assèchement des yeux, ainsi que des troubles de la vision." 

Par ailleurs, la lumière bleue est un autre facteur déterminant. Selon J. Bazan, « cette lumière a des caractéristiques proches des rayons ultraviolets, qui, depuis des années maintenant, se sont avérés dangereux pour les cellules des yeux. Des recherches préliminaires indiquent que la lumière bleue, comme les UV, peut endommager les cellules présentes à l'intérieur de nos yeux et les cellules rétiniennes à l’origine de la vision.» Par ailleurs les néons et les LED, souvent très brillants, fixés au plafond des bureaux ou à l’intérieur des maisons, augmentent encore davantage la quantité de lumière bleue pénétrant dans nos yeux. 

Pourquoi cela affecte-t-il tant nos yeux ? J. Bazan avance l’explication suivante : «Lorsque nous regardons de l'encre sur une feuille de papier, nos yeux savent précisément à quelle distance se trouvent l'encre et le papier et nous pouvons ainsi effectuer correctement la mise au point.» 

A contrario, les pixels visibles sur un écran constituent des points de focalisation plus difficiles à cerner pour nos yeux. Il ajoute « Puisqu’un pixel est une cible difficile, notre système de mise au point travaille continuellement pour comprendre précisément où se situe ce même pixel. Cette concentration constante est source de fatigue. » 

Dans la mesure où il est impensable de ne plus se servir des écrans, comment pouvons-nous protéger nos yeux ? Une des solutions consiste à mettre en pratique la rège des 20-20-20. Cette méthode comporte les étapes suivantes : alterner 20 minutes de visionnage d’écran avec 20 secondes où vous regarder à une distance de 6 mètres pour reposer vos yeux. Par ailleurs, vous pouvez opter pour des lunettes possédant un traitement spécifique (anti lumière bleue), qui permettent de soulager les yeux en réduisant l’intensité lumineuse de l’écran et en filtrant la lumière bleue. Enfin, il est conseillé de vous positionner à une distance d’environ une longueur de bras de votre écran.  

Quoi qu'il en soit, si vous vous concentrez quotidiennement sur les écrans numériques pendant plusieurs heures d’affilé, assurez-vous de protéger vos yeux, car vous les solliciterez tout au long de votre vie.  

En bref,

Les symptômes de cette fatigue oculaire sont :

  • Une fatigue oculaire.
  • Une sécheresse oculaire.
  • Une vision trouble.
  • Une rougeur de l'œil.
  • Une sensation de brûlure.
  • Une sensibilité à la lumière.
  • Des maux de tête.
  • Une douleur aux épaules, au cou et au dos. 

Leurs causes sont les suivantes :

  • Un mauvais éclairage.
  • Un reflet sur l'écran d'ordinateur ou de tablette.
  • Un écran d'ordinateur ou de tablette de mauvaise qualité (p. ex. mauvaise résolution, image floue, etc.).
  • Une distance incorrecte avec l’écran.
  • Une mauvaise posture assise.
  • Des problèmes de vision qui ne sont pas corrigés.
  • Un air ambiant trop sec.
  • Le mouvement de l'air.
  • Une combinaison de tous ces facteurs. 

Que faire pour améliorer le problème :

  • Avoir une bonne hygiène de vie (bonne alimentation, complémentation alimentaire si besoin, éviter les nuits blanches, l’alcool et la cigarette).
  • Ne pas rester enfermé et pratiquer une activité physique régulière.
  • Vérifier le taux d’humidité de l’air ambiant (idéalement entre 40 et 65%), utiliser un humidificateur si besoin.
  • Organiser son poste de travail pour avoir une bonne position par rapport à l’écran.
  • Optimiser son environnement (écran propre, bonne luminosité, etc).
  • S’hydrater les yeux en clignant des yeux ou en utilisant des larmes artificielles (demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien).
  • Prendre des pauses régulières « loin » des écrans.
  • Faire des exercices oculaires (alterner vision de loin et de prêt, consulter un orthoptiste si besoin).

 

Chez Phytocea, nous avons mis au point des nutraceutiques, O.Retine et OMEGA, visant à maintenir les capacités des yeux, a prévenir les effets des UV et de la lumière bleue, et à atténuer la fatigue oculaire. Pour ce faire nous nous sommes basés sur de nombreuses études scientifiques dont les études de référence AREDS et AREDS 2. Ces produits sont à retrouver dans notre catégorie « Yeux ». 

 

 

Sources :

 Digital Screens and Eye Strain

Malaise oculaire chez les travailleurs de bureaux

10 conseils pour prévenir la fatigue oculaire