La grande ortie (Urtica dioica L.) encore appelée ortie dioïque ou ortie commune, est une plante herbacée, vivace, de la famille des Urticaceae et du genre Urtica.

Aujourd’hui présente dans le monde entier, cette plante est originaire d’Eurasie. Bien que considérées comme des mauvaises herbes et rarement cultivées, les orties poussent dans un large éventail de conditions climatiques. Les orties sont utilisées depuis des siècles en médecine traditionnelle dans plusieurs cultures et ont été largement étudiées pour subvenir à différentes conditions médicales. Les feuilles et les tiges sont couvertes de poils urticants. Urtica Dioica produit des fleurs verte-blanches discrètes à la fin du printemps ou en été. La feuille, la fleur, les graines et les racines d'ortie sont utilisées différemment et contiennent des constituants chimiques différents.

Ses propriétés biologiques

L'extrait de U. dioica a été étudié pour plusieurs maladies différentes, y compris les maladies auto-immunes, telles que la polyarthrite rhumatoïde, l'allergie, l'eczéma, l'athérosclérose, le cancer, ainsi que les troubles dégénératifs du cerveau liés à l'âge. Il a également été étudié pour soulager les troubles de la vessie, les hémorragies et l'inflammation ainsi que les rhinites allergiques. Ces actions s’expliquent par la composition phytochimique de l’ortie : ses feuilles sont en effet riches métabolites secondaires tels que des flavonoïdes, des composés phénoliques, des acides organiques et vitamines ainsi que des sels minéraux. Les racines quant à elles contiennent entre autres des polysaccharides (arabinogalactanes), des lignanes et des phytostérols.

Allégations thérapeutiques

La choline va contribuer au bon fonctionnement du foie et empêcher l’accumulation de graisse à ce niveau.

Du fait de son rôle dans le métabolisme du cerveau ; la choline va prévenir le déclin de la mémoire et de l’attention lié à l’âge.

Dans la recherche

Etude de l'utilisation par voie interne de feuilles d'Ortie dans la rhinite allergique Des extraits de feuilles d’ortie cryobroyé ont des effets contre le rhume des foins et contre les problèmes de sinus allergique. (1)

Des extraits d’Urtica Dioica auraient des effets anti-diabétique, comparable à ceux du glibenclamide, un médicament anti-diabétique utilisé contre le diabète de type 2. Il pourrait donc servir d’adjuvant à d’autres molécules hypoglycémiantes. (2)

(1) Mittman P. Randomized, double-blind study of freeze-dried Urtica dioica in the treatment of allergic rhinitis. Planta Med. 1990 Feb;56(1):44-7. doi: 10.1055/s-2006-960881

(2) Mukundi M.J., Mwaniki N.E.N., Piero N.M., Murugi N.J., Kelvin J.K., Yusuf A.A., John M.K., Alex N.K., Daniel A.S., Peter G.K., et al. Potential anti-diabetic effects and safety of aqueous extracts of Urtica dioica collected from Narok County, KenyaPharm. Anal. Acta2017;7:548. doi: 10.4172/2153-2435.

Commentaires ()