En raison de leurs effets thérapeutiques, les plantes médicinales sont utilisées dans le monde entier pour traiter de nombreuses maladies. Ce sont de riches sources de composés phytochimiques avec un effet thérapeutique potentiel dans les traitements utilisant l'application directe de matière première.
Le grand plantain est l'une des plantes médicinales les plus abondantes et les plus répandues au monde. C'est une espèce végétale vivace qui appartient au genre Plantago et à la famille des Plantaginaceae.

Ses propriétés biologiques

Les feuilles et les graines de P. major auraient des propriétés analgésiques, anti-inflammatoires, antioxydantes, immunomodulatrices, antifongiques, anticancéreuses et cicatrisantes. Les bénéfices médicinaux de P. major peuvent être liés à divers composés bioactifs, tels que les flavonoïdes, les alcaloïdes, les terpénoïdes, les composés phénoliques, les glycosides iridoïdes, les acides gras, les polysaccharides et les vitamines. Le plantain serait par ailleurs très efficace pour traiter les plaies externes et favoriser la cicatrisation des tissus.

Des études phytochimiques ont déterminé la présence de divers métabolites à ce jour ; en outre, environ 60 métabolites secondaires ont été identifiés à partir de l'herbe Plantago, y compris les glycosides phényléthanoïdes, les triterpénoïdes, les polysaccharides, les acides phénoliques et d'autres composés tels que les alcaloïdes, les dérivés de l'acide caféique, les coumarines, les graisses et huiles, le mucilage, les polysaccharides, stérols et substances volatiles. Le plantain aurait des effets pulmonaires : il peut en effet inhiber la dégranulation des mastocytes et peut être donc être utilisé pour traiter l'asthme et les maladies allergiques.

Dans la recherche

La cicatrisation des plaies par les extraits de feuilles de Plantago Major L. serait facilitée. Des expériences ex-vivo confirment les expériences de la médecine traditionnelle. (1)

L'extrait aqueux (72 ° C, 30 min) de feuilles séchées de P. major administré par voie orale a montré des activités anti-inflammatoires et analgésiques liées à l'inhibition de la synthèse des prostaglandines chez la souris et le rat. L'activité anti-inflammatoire chez le rat a été démontrée par l'inhibition de l'œdème de la patte induit par la carraghénine.(2)

1) Promotion of wound healing by Plantago major L. leaf extracts--ex-vivo experiments confirm experiences from traditional medicine.Zubair M, Nybom H, Lindholm C, Brandner JM, Rumpunen K Nat Prod Res. 2016; 30(5):622-4

(2) Samuelsen AB. The traditional uses, chemical constituents and biological activities of Plantago major L. A review. Journal of Ethnopharmacology. 2000;71(1-2):1–21. doi: 10.1016/S0378-8741(00)00212-9.

Commentaires ()