La broméline, ou bromélaïne, est une protéase à cystéine extraite des tiges et racines fraîches de l'ananas. L'ananas est une broméliacée, d'où le nom donné à cette enzyme.

La broméline est utilisée dans l'industrie alimentaire, dans l'industrie textile et en cosmétologie ; elle est à la base de certaines préparations pharmaceutiques et est également utilisée en immuno-hématologie dans les techniques de recherches d'anticorps irréguliers.

Ses propriétés biologiques

La bromélaïne est un extrait d'ananas et une sorte de protéase qui a des actions anti-inflammatoires, des effets fibrinolytiques (dissout les caillots sanguins), des activités anticancéreuses et des effets immunomodulateurs. Les intestins humains peuvent absorber la bromélaïne sans dégradation ni perte de ses propriétés biologiques. Plusieurs études ont montré que la bromélaïne peut inhiber la croissance cellulaire et induire l'apoptose cellulaire dans différents cancers et ce par différentes voies. 


Des études ont été menées sur la bromélaine afin de mettre en évidence ses propriétés anti-allergiques. Cette peptidase interviendrait dans différentes voies de signalisation de la réponse immunitaire allergique de par ses effets anti-inflammatoire. De plus, la bromélaïne permettrait d’atténuer la sensibilisation allergique. 
Enfin, un traitement à la bromélaïne diminuerait la migration des neutrophiles vers les sites d'inflammation.

Dans la recherche

Il a été démontré que le traitement à la bromélaïne inhibe et module les composants critiques de la réponse aux maladies allergiques des voies respiratoires dans un modèle murin, qui comprend l'afflux de lymphoctyes et d'éosinophiles dans les poumons. (1)

La bromélaïne inhibe de manière réversible les propriétés invasives des cellules de gliome : elle exerce ses effets anti-invasifs par protéolyse, cascades de signalisation et atténuation translationnelle. (2)

Des plantes comme Ananas comosus (ananas) et leurs extraits (bromélaïne) ont été utilisées en clinique comme agents anti-inflammatoires dans la polyarthrite rhumatoïde, les lésions des tissus mous, l'inflammation du côlon, la douleur chronique et l'asthme. (3)

(1) Secor ER Jr, Carson WF 4th, Cloutier MM, et al. Bromelain exerts anti-inflammatory effects in an ovalbumin-induced murine model of allergic airway disease. Cell Immunol. 2005;237(1):68-75. doi:10.1016/j.cellimm.2005.10.002

(2) Tysnes BB, Maurer HR, Porwol T, Probst B, Bjerkvig R, Hoover F. Bromelain reversibly inhibits invasive properties of glioma cells. Neoplasia. 2001 Nov-Dec;3(6):469-79. doi: 10.1038/sj.neo.7900196. PMID: 11774029; PMCID: PMC1506565. 

(3) Kelly GS. Bromelain: a literature review and discussion of its therapeutic applications. Altern. Med. Rev. 1996;1:243–257.

 

Commentaires ()